A propos de nous

Welcome Toulouse

Welcome Toulouse est un réseau d’hospitalité pour des demandeurs d’asile, né au sein de JRS France (Jesuit Refugee Service –Service Jésuite des Réfugié- ​www.jrsfrance.org). 
La concertation avec les partenaires ont permis de constater un besoin urgent auquel les associations déjà existantes ont du mal à répondre : trouver une solution d'hébergement temporaire pour les demandeurs d’asile en situation régulière qui attendent de pouvoir bénéficier du Dispositif National d’Accueil, mais qui ne trouvent pas de place dans les Centres d’Aide aux Demandeurs d’Asile (CADA).

L’initiative  Welcome, répond à un réel besoin d’accueil des demandeurs d’asile et permet à des familles de s’engager dans une démarche d’hospitalité de manière structurée et accompagnée. Cette  démarche a été  formalisée dans une charte ‘Welcome’. 
Ces demandeurs d’asile qui ont dû fuir leur pays d’origine ont, pour beaucoup d’entre eux, subi le traumatisme d’un voyage long, pénible, coûteux, dangereux : errance, vie à la rue, prison ou même torture et viol.

Charte welcome

L’hospitalité, proposée par Welcome, vise une mise en confiance de l’accueilli. Il s’agit d’offrir un espace de sérénité et d’échange à une personne fragilisée par son vécu et son manque de visibilité sur l’avenir, afin qu’elle puisse reprendre courage, s’ancrer dans le présent et avancer avec plus d’autonomie.

​Welcome souhaite que les deux univers, celui de l’accueillant et celui de l’accueilli, entrent en contact et s’enrichissent mutuellement. Il ne s’agit pas d’assister l’accueilli mais, par le tissage de liens rassurants, de l’encourager à trouver la force et la volonté de poursuivre son parcours. L’accueil de welcome est un accueil fraternel et respectueux des personnes et de leurs souhaits. Il  favorise la rencontre, l’ouverture et l’écoute, et a pour finalité un chemin vers l’intégration.

Plus...

Témoignages

​Depuis 2 ans, nous participons à Welcome Toulouse, réseau d’accueil des demandeurs d’asile.
Pourquoi s’engager dans une telle démarche alors qu’il revient aux pouvoirs publics de le faire ? Parce que nous ne pouvons rester indifférents à ces hommes et à ces femmes qui ont dû fuir leur pays clandestinement avec pour tout bagage un petit baluchon en plastique et que nous savons que les places d’accueil disponibles sont en nombre notoirement insuffisant... 

Plus...